crystalarts.eu

L’importance des journaux et des magazines papiers

Le journal est un objet qui se dresse devant nous, qui nous résiste. Il nécessite l'utilisation du pouce pour être feuilleté, c'est-à-dire qu'il nécessite l'utilisation de ce qui fait de notre main une main humaine. L'écran de communication numérique offre une résistance minimale. Il suffit d'appuyer ou de glisser avec un doigt et le passage de l'intention de la volonté à la réalisation de la volonté est instantané. L'écran nourrit l'illusion que la réalité est le produit d'un acte de notre esprit. Le numérique annule aussi la distance, mais ne génère pas de réelle proximité. Dans le monde de la communication médiatisée, où au nom de l'interactivité, les lecteurs ont pris l'habitude d'intervenir sur les articles des journalistes de manière réactive, où avoir la parole est devenu plus important que d'approfondir le contenu de l'article lu, la journaliste a une grande tâche : rééduquer à écouter. Pour rééduquer le public à l'écoute - conclut le correspondant - c'est le reporter qui donne le bon exemple. Quand j'écoute, je mets l'autre au premier plan et moi en arrière-plan. Je fais le contraire de ce que font les réseaux sociaux, où tout le monde crie, tout le monde veut se démarquer, tout le monde veut avoir le dernier mot. Nous ne pouvons guérir la communication que si nous mettons l'écoute au centre. C’est pour cette raison que les magazines physiques et spécialisées résistent, car ils sont les fruits de longues investigations. C’est le cas des magazines pour les vétérinaires et les spécialisations médicales qui ne cessent d’intéresser les lecteurs.

Mais revenir en arrière est impossible et nous sommes tous favorables au progrès, les médias imprimés et numériques peuvent coexister. C'est comme si nous avions deux maisons, l'une est celle que nous habitons et l'autre est celle que nous construisons. Dans le journalisme, le papier est la maison que nous devons rénover et faire revivre, celle en construction est celle numérique sur laquelle nous nous concentrons avec détermination. Le papier et le numérique peuvent donc être considérés comme des alliés et non comme des adversaires. Mais les leaders d'opinion restent les reporters  avec plumes. Ce sont généralement eux qui sont invités dans les salons de télévision. Et ce qu'ils écrivent disposent une certaine notoriété que les publications dans les réseaux sociaux ou articles de blog quelconque.  

A lire aussi sur crystalarts.eu

  1. 12 Déc. 2020Sur Internet la réputation va influencer votre image3873